Investissements d'avenir recherche
Publié le 22 Septembre 2017 à 10h05 - 560 v.

Le calcul des dotations pour les maisons de retraite change

Les maisons de retraite bénéficient d’une enveloppe budgétaire accordée par l’État à titre de dotations annuelles. Celle-ci connaîtra toutefois une ponction de l’ordre de 200 millions d’euros, et ce, suite à la réforme de la tarification décidée par le précédent gouvernement. Certaines conséquences sont attendues, notamment la baisse de la qualité en termes d’accueil et d’accompagnement des seniors dans ces maisons de retraites publiques, ainsi que l’éventualité d’une réduction du personnel soignant.

300 000 seniors affectés par la réforme

Cette réforme impactera sur le quotidien en maison de retraite d’environ 300 000 personnes âgées. Celle-ci touchera essentiellement la tarification applicable dans la prise en charge de la dépendance pour tous les EHPAD en France : aide à l’accomplissement des gestes quotidiens du senior, surveillance, etc. Le budget dépendance sera donc désormais distribué par les conseils départementaux sans tenir compte des besoins faisant les spécificités de chaque EHPAD. Ces 200 millions d’euros soustraits de l’enveloppe de dotation seront ainsi réinjectés dans le fonctionnement des autres établissements. Face à cette réforme, les directeurs des EHPAD publics demandent le maintien des dotations de 2016, dont le calcul est basé sur un indice en rapport avec le nombre de seniors accueillis au sein de l’établissement et le niveau de dépendance de chacun d’eux.

La convention tripartite

À titre de rappel, les EHPAD doivent avoir signé une convention tripartite avec le conseil départemental et l’agence régionale de santé, laquelle a pour objectif de mettre en avant la transparence des coûts appliqués au sein de chaque établissement. En contrepartie, l’État leur fait bénéficier de son aide pour favoriser leur développement. La convention tripartite est ainsi un gage de qualité dans l’accompagnement et la prise en main des résidents. Les tarifs règlementaires suivants sont appliqués : le tarif hébergement, identique pour tous les résidents, le tarif soins, et le tarif dépendance cité plus haut, qui est calculé à partir d’un barème en rapport au degré de perte d’autonomie du senior.

Les publications similaires de "Investissement Retraite"

  1. 19 Janv. 2018Comment débloquer un PERP ?260 v.
  2. 3 Janv. 2018Un spécialiste de la transmission d’entreprises au service des cafés hôtels restaurants225 v.
  3. 31 Déc. 2017Y a-t-il des risques en faisant une épargne ?233 v.
  4. 23 Oct. 2017Comment placer son argent en bourse?489 v.